Star Wars ou comment définir son leadership

 

 

Associer « Leadership » à « Star Wars » vous semble étrange ? Et pourtant ! L’Espace Cadre vous présente sept personnages-cultes pour sept formes de leadership et vous démontre que la fiction s’intègre parfois très bien dans nos réalités.

Le monde Star Wars est parmi nous, et découvrez comment !

 

#1 : LE LEADERSHIP SELON HAN SOLO      

Han Solo est égoïste, obsédé par sa prime, fourbe et futé. Ses comportements lui ont offert la place de leader de la rébellion. Il est aux antipodes du dirigeant qui est attaché à ses hommes !

Toutefois, c’est un chef courageux qui n’hésite pas à prendre des risques pour son entourage.

Son leadership s’exprime en fonction des circonstances. On peut avoir été formé pour l’exercer, ou, à l’inverse, ne jamais y avoir été préparé. C’est l’action qui dévoile notre leadership.

 

#2 : TERRORISER POUR RÉUSSIR

Qui dit terreur, dit Dark Vador. Selon lui, la réussite n’a d’autre solution que la terreur. Échec et contestation sont des termes à proscrire dans cette forme de management. Toute erreur est sanctionnée et voit le fautif éliminé.

Le management par la peur procure rapidement des résultats. En plus d’installer une ambiance très… « particulière » au sein de votre entreprise, ce manager démotive ses salariés.

 

#3 : CROIRE AU TALENT

Doté d’un faible charisme, Luke Skywalker se démarque difficilement des autres. Parce qu’il s’efface souvent derrière la cause qu’il défend, cela fait de lui un manager de proximité.

Luke est toujours au centre des actions, comme il est au centre des personnages principaux : il sait rassembler et fédérer. C’est essentiel dans le monde du travail.

 

#4 : ALLIER LEADERSHIP ET DÉMOCRATIE            

L’image que vous avez de Padmé (épisode #1), c’est sûrement son calme et sa sérénité. Elle interprète parfaitement le manager démocratique : elle réunit les acteurs autour d’une table. À chaque problème rencontré, elle discute et trouve des solutions adaptées. Padmé respecte (trop ?) les règles, son attitude la mènera à l’échec. Pour affronter une concurrence de plus en plus rude, Padmé devra s’endurcir et devenir plus agressive.

 

#5 : RÉFLÉCHIR AVANT DE DÉCIDER

Yoda se distingue des précédentes typologies de manager ! Ses idées et ses discours peuvent à tout moment changer la tendance.

Rien n’est pris à la légère ! Toutes ses décisions sont réfléchies. Il prend du recul pour mieux analyser les événements, écoute constamment ses subordonnés et prend la parole à bon escient. Il fait preuve d’une grande souplesse et s’adapte aux circonstances pour respecter ses objectifs et valeurs.

Son entourage bénéficie d’une grande autonomie et peut prendre des décisions.

L’essentiel est de mettre chaque individu en situation et de les laisser tracer leur propre voie.

Ce stratège a toujours un plan B en tête pour réajuster les décisions prises en cas d’erreur.

 

#6 : AUTORITÉ ET DÉMOCRATIE EN OSMOSE !

La princesse Leïa fait preuve d’empathie et sait pourtant se montrer inflexible quand il le faut.

Son fort tempérament vient de son caractère guerrier. Elle prend le temps d’écouter ses partenaires, de partager l’information et d’organiser les débats.

Contrairement à Padmé, elle est moins naïve. Elle sait se montrer plus directive et plus autoritaire. Enfin, elle est capable de prendre des initiatives.

 

Avez-vous reconnu votre manager ?